Lecteurs de Nassur Attoumani

Enjeux d'une réception francophone dans l'océan Indien

 

Christophe Cosker

Que signifie lire à Mayotte ? C’est à cette question que répond, de façon prioritaire, l’introduction du présent essai, sans réduire lire à Mayotte à lire en français à Mayotte, mais au contraire, en s’ouvrant, de façon interculturelle, aux bruissements de sens du verbe (u)soma.

Néanmoins, l’objet principal de l’essai est la réception de Nassur Attoumani et, à plus forte raison, sa réception comme ironiste. À l’heure actuelle, le lectorat de Nassur Attoumani est principalement mahorais, comorien, malgache et métropolitain, selon un ordre de succession à interroger. Et nombreux sont ceux qui, au détour d’une préface ou dans un article scientifique, utilisent le mot « ironie » pour dire quelque chose du style de Nassur Attoumani. Les analyses ici proposées reviennent sur ces définitions de l’ironie et les exemples sur lesquels elles s’appuient.

Cet essai est enfin l’occasion, étant donné son objet, à savoir la lecture, d’analyser en miroir les lecteurs de Nassur Attoumani et les lectures de Nassur Attoumani parce que les pratiques de l’écrivain francophone de Mayotte permettent aussi de comprendre comment la littérature se fait cheminement de la lecture vers l’écriture.

Il s’agit ici du troisième et dernier volet d’un triptyque précédemmment constitué par Nassur Attoumani : un ironiste de l’océan Indien (PUI, 2019) et Nassur Attoumani en images. Poétique de l’image ironique (PUI, 2020). Ces trois essais sont issus d’une thèse de doctorat intitulée L’Énonciation ironique de l’écrivain francophone de Mayotte : Nassur Attoumani. Analyse d’un discours de l’océan Indien.

 

Sommaire (PDF)
Couverture et 4e de couverture (PDF)
Presses Universitaires Indianocéaniques, 2020, 160 pages, format : 15x22 cm
ISBN : 978-2-490596-66-9
Prix public : 11 euros
Commander la version imprimée
Commander la version numérique