Revues

TrOPICS est une revue interdisciplinaire en Lettres et en Sciences Humaines en ligne (ISSN 2271-3131), fondée par l'Equipe d'Accueil n°7387 DIRE (Déplacements, Identités, Regards, Ecritures). Elle propose un numéro thématique par an, dont les articles sont validés par un comité de lecture idoine selon le principe de la double lecture anonyme. La mise en page puis en ligne est effectuée par le BTCR. Nous avons choisi un format « livre » facilitant le repérage et la citation et permettant le téléchargement de chaque article en version PDF.

Après un premier numéro consacré aux rapports entre Fictions & Sciences (dir. Guilhem Armand), un deuxième portant sur l'utopie au théâtre et le théâtre dans l'utopie (dir. Françoise Sylvos), un troisième consacré à La réécriture au XXIe siècle (dir. Marc Arino et Bénédicte Letellier), un quatrième dossier en 2017 intitulé Discours artistiques du contemporain au prisme de l'océan Indien : fictions, critique et politiques (dir. Valérie Andrianjafitrimo-Magdelaine, Guilhem Armand, Yolaine Parisot), ainsi qu'un Hors-Série (dirigé par Yann Mével et Guilhem Armand) consacré à la question du bonheur et de la mièvrerie en littérature, TrOPICSprésente cette fois un numéro thématique, Itinéraires : littératures du voyage, de la migration et de l'exil, dirigé par Corinne Duboin, accompagné d'un supplément (dirigé par G. Armand) consacré à une partie du programme de l'agrégation de Lettres 2019.

Accéder à la page web de la revue TrOPICS

 

Carnets de Recherches de l'océan Indien est une revue biannuelle créée en 2017 à l’initiative de l’OSOI (Observatoire des Sociétés de l’Océan Indien), structure fédérative de recherche - ayant reçu le label FED4127 - de l’Université de La Réunion.

Revue scientifique, Carnets de Recherches de l'océan Indien publie des travaux issus des recherches d’auteurs de disciplines différentes mais complémentaires (histoire, littérature, linguistique, géographie, juridique, économie) qui traitent de l’océan Indien.

Cette revue interdisciplinaire se propose ainsi de porter un regard croisé sur les sociétés de l’océan Indien. Elle a vocation à accueillir des articles produits par les chercheurs et doctorants des laboratoires de recherche de l’Université de La Réunion, ainsi que d’auteurs extérieurs.

ISSN :  2609-5742

Accéder à la revue

La revue Travaux & Documents est une revue pluridisciplinaire de l’UFR Lettres et Sciences Humaines de l’Université de La Réunion qui existe depuis 1992. Les sommaires de tous les numéros sont accessibles dans le catalogue illustré des publications du BTCR, téléchargeable sur la page https://ufr-lsh.univ-reunion.fr/organisation/btcr-colloques-et-publications/publications, rubrique "Publications du BTCR".

 

Le numéro 53 de Travaux & Documents, Regards croisés sur le patrimoine malgache : transmission et régénération d’un héritage vivant, propose un tour d’horizon d’une partie du patrimoine malgache. Les études transversales éclairent quelques aspects de la mise en mémoire et de la transmission d’une culture perçue comme originelle par de nombreuses personnes dans l’île de Madagascar et hors de l’île. Au vu de la richesse et de l’importance de la question du patrimoine, les principaux enjeux consistent dans la façon de le maintenir vivant et même de le transformer afin de transmettre cet héritage partiellement ancré dans le passé de manière dynamique. Régénérer le patrimoine pour que les générations présentes et futures puissent se construire avec cet apport nécessite de le valoriser tout en ne le figeant pas, de telle sorte qu’au-delà des continuités, des écarts avec les matrices puissent être établis. Modeler le patrimoine reçu pour l’adapter aux enjeux modernes sans lui faire perdre son identité signifie accepter qu’au-delà des invariants, il puisse, comme les mythes, intégrer une part d’altérité, d’étrangeté nées de la rencontre avec d’autres temporalités, espaces et univers de référence. À partir d’une trame de départ commune, les narrations se multiplient. La question de savoir comment concilier identité singulière et apports culturels collectifs se pose ainsi. Les auteurs des réflexions de ce volume proposent une analyse transdisciplinaire des processus de patrimonialisation qui forgent les histoires individuelles et nationales. Ils reviennent aussi sur les écueils rencontrés à travers trois pôles, celui du rôle des institutions, celui de l’apport de la littérature et celui de la place accordée aux empreintes ancestrales qui forgent l’identité, le mode d’inscription au monde dans l’ici et maintenant. Arriver à mettre en valeur le patrimoine, dans tous ses aspects, sans occulter les pans mémoriels moins glorieux ou sans se laisser séduire par des logiques marchandes n’est pas acquis. Composer le désir scientifique de rendre compte de l’histoire avec les logiques institutionnelles qui souhaitent parfois dénier une partie des événements considérés comme incompatibles avec le récit officiel, conjuguer le rôle des acteurs privés et publics pour sauvegarder le patrimoine selon des logiques souvent complémentaires et parfois rivales nécessitent une lutte et un engagement réels.
- Télécharger le bon de commande