La Danse du Lion dans la communauté sinoise réunionnaise et à Taïwan

Etude des pratiques de médiation interculturelle

 

Idriss Soune-Seyne, Ching-Wei Chang et Nathalie Wallian

Originaire de Chine, la Danse du Lion est une pratique millénaire qui consiste en une danse sacrée fondée sur les arts martiaux dans le style de la Grue Blanche. Derrière le masque de la tête de lion se cachent deux danseurs aux qualités et aux expertises très élaborées, qui incarnent en demi-dieux des valeurs humaines et communautaires complexes et confidentielles.
Aux origines du peuplement de La Réunion, le courant migratoire de l'engagisme a consisté à recruter de la main-d'œuvre, notamment d'Asie : quatre à cinq générations se sont désormais succédées sur l'île. La question de la transmission intergénérationnelle des traditions au cœur des familles réunionnaises sinoises se pose : quels enjeux porte la Danse du Lion autour de la médiation (inter-)culturelle des jeunes Sinois issus de la migration à La Réunion ?
Si le Maître de Danse du Lion incarne et assure la pérennité de la pratique essentielle, les formes prises oscillent autour de la performance et du spectacle, du rituel religieux et de l'expression d'un art martial. L'enjeu de cet ouvrage est de questionner à La Réunion et à Taïwan, l'un des points de départ des migrations, les formes de pratiques et les manières dont elles promeuvent un projet éducatif complet. En passant d'une vision folkloriste à une forme intemporelle de représentation du monde, l'étude de cet art martial sacré vise à accéder aux significations codées dans les techniques corporelles et les rituels sacrés, rapprochant de la sorte cette pratique culturelle d'une forme patrimoniale immatérielle vivante.

 

Sommaire (PDF)
Couverture et 4e de couverture (PDF)
Presses Universitaires Indianocéaniques, 2020, 342 pages, format : 15x22 cm
ISBN : 978-2-490596-21-8
Prix public : 16 euros
Commander la version imprimée
Commander la version numérique